Skip to content

kelly - Marathon des grands-mères

Courir des marathons a toujours été une utopie pour moi. Vous voyez, je n'ai pas toujours été un coureur. Je n'ai commencé à courir qu'au milieu ou à la fin de la trentaine. J'ai toujours détesté courir et je n'en voyais pas la raison. Je faisais du sport au lycée et je préférais courir après une balle (comme sur le court de tennis ou sur le terrain de softball), plutôt que de sortir et de courir tout simplement...

Tout cela a changé lorsque j'ai atteint la trentaine et que je portais toujours ces 10 kilos en trop que j'avais pris en donnant naissance à mes trois enfants. Les régimes ne m'ont pas aidée, alors un jour je suis sortie et j'ai commencé à marcher, mais la marche n'était pas suffisante. Je me suis mise à faire de la marche rapide, puis j'ai commencé à courir, et je le fais depuis. Et oui, j'ai perdu mes 5 kilos et bien d'autres encore !

Même après avoir commencé à courir, je n'ai jamais envisagé de participer à des courses. Ce n'est que lorsque j'ai rencontré une collègue de travail qui avait aussi commencé à courir récemment qu'elle m'a invitée à courir mon premier 5 km. Honnêtement, je ne pensais pas que je pourrais courir une course, sans parler de la terminer. Une fois que j'ai terminé, je savais que je devais en faire une autre. Depuis, j'ai participé à plus de 40 courses ! Et maintenant, avec l'achèvement du Twin Cities Marathon en septembre, j'ai terminé deux marathons. J'ai couru mon premier marathon, le Grandma's Marathon à Duluth, l'année dernière. Courir une course me stimule. C'est en courant que j'ai découvert que j'aime être poussée. La course à pied m'a également conduit à m'inscrire dans un club de fitness, où j'ai été initié au fitness de groupe, ce qui m'a finalement conduit à enseigner le fitness de groupe pour que je puisse être celui qui pousse ! Pourtant, rien ne pousse plus une personne qu'un marathon, sauf peut-être l'entraînement pour un marathon.

Après avoir terminé le Polar Dash 2013
Kelly après avoir terminé le Polar Dash 2013

S'entraîner pour un marathon est un engagement énorme, qui dure au moins 4 mois. La bonne nouvelle est qu'il existe de nombreux programmes d'entraînement. En tant que débutant, vous ne savez jamais lequel vous conviendra le mieux. J'ai découvert qu'il fallait procéder par essais et erreurs pour en trouver un qui fonctionne. Je vous suggère d'en trouver un qui s'adapte le mieux à votre emploi du temps (dans mon cas, il s'adapte à mon emploi du temps chargé de fitness de groupe - je donne 6 cours par semaine). Ensuite, vous devrez peut-être le modifier. C'est ce que j'ai dû faire. L'année dernière, j'ai été obligée de modifier mon emploi du temps parce que j'avais commencé par un "surentraînement". Je ne voulais pas m'épuiser trop vite ou me blesser. Une fois que j'ai adapté mon emploi du temps à mes besoins, la vie était plus facile.

Si vous envisagez de courir un marathon, mon principal conseil est de vous assurer que vous tirez parti de l'entraînement croisé. Je n'insisterai jamais assez sur ce point. Lorsque vous êtes au milieu d'une course de fond, c'est votre endurance qui vous portera jusqu'au bout. De nombreux coureurs s'entraînent en se contentant de courir. Je pense que l'entraînement musculaire, l'entraînement de base et d'autres défis au niveau de l'endurance sont très importants pour être un bon coureur. L'entraînement musculaire au moins deux fois par semaine, en se concentrant également sur les activités de renforcement du tronc et les défis de fréquence cardiaque, augmentera certainement votre niveau d'endurance, sans oublier que vous deviendrez un coureur plus fort.

Travailler chez Octane Fitness m'a définitivement donné un avantage. Les jours où je ne cours pas, je m'entraîne sur la machine elliptique d' Octane Fitness (le programme 30:30 est l'un de mes préférés !). J'ai également utilisé nos programmes CROSS CiRCUIT pour ajouter de la musculation entre les séances de cardio, et cela m'a rendu plus forte. Mon entraînement croisé m'a définitivement aidé à tenir le coup lors de mon deuxième marathon, que j'ai terminé une fois de plus mieux que je ne le pensais. La course à pied m'a certainement ouvert les yeux sur une personne plus en forme et en meilleure santé, et je ne pourrais pas imaginer revenir à une époque où je n'étais pas un coureur.

Kelly est membre de l'équipe de soutien aux ventes d'Octane Fitness depuis 2011.