Skip to content

Cette semaine, Octane Fitness s'est présenté devant la Cour suprême des États-Unis pour soutenir une pétition de 2013 qui espère protéger les détenteurs de brevets contre des poursuites sans fondement. Les médias locaux ont couvert l'affaire jusqu'à la comparution devant la Cour suprême.

La télévision communautaire du Nord-Ouest (Channel12) a récemment visité le siège d'Octane Fitness pour interviewer le président-directeur général, Dennis Lee, sur le fait qu'il se dirige vers la Cour suprême alors que l'affaire Octane Fitness sur la modification des normes du droit américain des brevets a été plaidée le 26 février 2014.

Après que la Cour suprême a entendu les arguments, Lee a estimé que l'équipe d'Octane a fait une démonstration puissante. "Bien sûr, il est difficile de dire ce que la Cour a pensé de l'argumentation. Les juges ont insisté et ont posé des questions difficiles aux deux parties", a déclaré Lee. "Nous avons un argument fort pour changer la loi et elle a vraiment besoin d'être changée. Notre cabinet d'avocats, Harness Dickey, et notre compagnie d'assurance brevets, ISIPC, ont été d'excellents partenaires et étaient présents en force aujourd'hui".

La Cour suprême devrait rendre son avis dans les 60 à 90 prochains jours.